Les Randonneurs
du Haut Entre-deux-Mers

Adhésion 2018

Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé.

Télécharger ici

Le calendrier de mi octobre 2017à fin janvier 2018

Il peut être téléchargé. Vous y trouverez les sorties du dimanche et du jeudi après midi.

Télécharger ici le calendrier.

L'automne en rando.

Rimons, le jeudi 16 novembre.

Comme tous les jeudis, c'est forte affluence au lieu de rendez-vous. Le temps est idéal pour profiter de quelques heures en pleine nature. Les deux groupes se forment et chacun trouve son rythme de croisière. Ce jour là, respect pour les palombières, alors les randonneurs effleurent seulement les bois et apprécient le camaïeu d'ocre, orange et jaune. Ci-dessous, retour dans l'espace public au-dessous de l'église.

La Sauvetat du Drot, le dimanche 12 novembre.

Petite flânerie au bord du Drot, sur le pont roman et ses 11 arches, sur le second pont aux 12 arches de style gothique avant de démarrer la randonnée proprement dite.

Les berges du lac de Lescourrou offrent un cheminement pédestre agréable. Et ce matin là, le spectacle était aussi sur l'étang: un pêcheur a sorti de l'eau, après plusieurs minutes d'effort, un silure.

A Saint Sulpice d'Eymet, nouvel arrêt au lavoir aménagé dans une sorte de grotte d'où l'eau s'écoule. Les pierres à laver (selles) sont encore en place, certaines avec un numéro ou un nom gravé, toutes entaillées pour appuyer les genoux. C'est un lieu étonnant, on peut s'avancer dans l'abri sous roche.

La deuxième partie de la randonnée permettra de profiter de beaux chemins dans les bois pour rejoindre le charmant village.

Villefranche du Queyran, le dimanche 5 novembre.

Au départ du village, bastide du 13ème, un itinéraire de randonnée aux paysages variés: belles forêts et larges champs sur des pentes vallonnées s'offre aux randonneurs.

Dans la forêt, les bruyères à la floraison passée, les fougères orangées, les pins et de magnifiques chênes font une haie d'honneur au chemin, tantôt terreux, tantôt sablonneux. Quelques chênes liège un peu dévêtus attirent le randonneur.

Après la pause, de petits ponts de bois sur quelques ruisselets tout proches de l'Ourbise, bordés de fougères et carex demandent un peu d'attention pour éviter quelques glissades. Et en chemin, ô surprise! un botaniste rêveur ou très pédagogue a abandonné une fiche précieuse et précise sur le lierre et ses propriétés. Lue à haute voix, elle embellit la case culturelle de la journée. Le retour permet de rentrer dans Villefranche, d'apprécier la halle rénovée, de flâner devant les façades dont certaines surprennent.

Week-end du 27 au 29 octobre, à Cussac.

La fête de la châtaigne à Dournazac a été l'occasion de randonner en Haute Vienne: bois et châtaignes, prairies et limousines, champs et céréales. Le circuit de 12 km au départ de Marval, dans les bois, sous une petite pluie automnale a permis de se dégourdir les jambes. Une hutte de feuillardier retient l'attention, les feuillards sont de longues lattes en châtaigniers qui servaient à cercler les barriques.

Le samedi, à Oradour sur Vayres, le soleil a repris du service pour les 22 km prévus, belle rando. C'était les moissons des grands champs de sarrasin.

Point de cèpes mais un magnifique anthurus d'archer en sentinelle fait tout pour se faire photographier! On l'appelle aussi étoile des bois. Dame Limace ira -t-elle l'interroger sur sa présence en ces lieux? Il serait originaire d'Australie.

En bord de chemin, courte halte pour un petit moment d'histoire: un dolmen de la Tamanie construit par les premiers paysans limousins entre 4500 et 2000 ans avant JC.

Au programme du dimanche: journée détente à la fête de la châtaigne,très agréable.

Castelmoron d'Albret, le jeudi 26 octobre.

Deux boucles distinctes au départ du village, deux publics de randonneurs et un seul soleil pour cet après midi là et c'était bien suffisant. Au lavoir, petit havre de fraîcheur, le déversoir est un agréable jardin d'eau qui attire l'oeil.

Castets-en-Dorthe, le dimanche 22 octobre.

Agréable randonnée de 22km sans difficulté particulière de Castets à Langon, à l'aller par la rive droite de Garonne (Saint Pierre d'Aurillac et le beau quartier des Arrocs, Saint Macaire, ses remparts, son lavoir, la vieille ville) et au retour par la rive gauche et le GR6. L' arrivée sur Castets s'effectue par le plateau avant de replonger vers la maison éclusière.

Passage à Saint Macaire, halte à Langon, et découverte des panneaux GR, nouvelle génération. Hélas, plus loin le beau fléchage jaune aura disparu des poteaux...

Lussac, le dimanche 15 octobre.

Découvrir Lussac, c'est remarquer son vignoble renommé, ses châteaux et belles bâtisses, ses hameaux et ses bosquets ou arbres isolés qui animent le paysage. Après le pique-nique à Calon, tout près de des moulins à vent, le retour passera par Montagne en profitant de portions de son itinéraire d'interprétations autour de la vigne et du vignoble.

Et un peu avant l'arrivée, une petite surprise tout en haut d'un bosquet, une mégalithe.... une pierre à sacrifices....

Loupiac de La Réole, dimanche 8 octobre

7 km de randonnée entrecoupés d' animations sur le thème des couleurs de l'arc en ciel, ponctuées parfois de notes musicales. Cette animation à l'initiative de la bibliothèque de Loupiac de La Réole avec le soutien de la CDC du Réolais en Sud Gironde et l'aide de bénévoles des RHEM a connu un franc succès. 80 jeunes et adultes ont passé un délicieux après midi quasiment estival.

Guitariste et clarinettiste ont accueilli les participants et ont apporté un souffle musical à chaque pause, pendant les animations.

Des animations, des jeux, de la musique, de la poésie aussi. Ci-dessous après la lecture de poèmes sur l'arc en ciel et les couleurs, des petits parapluies colorés se sont comme miraculeusement ouverts.

Au lavoir de Loupiac ou en chemin, les animations se poursuivent, prisées par les enfants en tant qu'acteurs et par les adultes en tant que spectateurs.

Une matinée rando ouverte à tous avec la Ligue contre le cancer et la ville de Sauveterre de Guyenne, le samedi 30 septembre 2017

La Fédération française de randonnée pédestre représentée par la Présidente du Comité Départemental, la mairie de Sauveterre en la présence d'une adjointe, la Ligue contre le cancer et ses représentants bénévoles, les Randonneurs du Haut Entre-deux-Mers (sa présidente et tout un groupe autour d'elle) avaient travaillé en amont pour que cette matinée soit un moment d'échanges et de solidarité autour de la maladie et un moment d'activité physique. Seule la météo n'a pas facilité la tâche à la dernière minute et malgré un temps maussade, une soixantaine de personnes a participé à cet événement.

Accueillis sous les arcades, à la halle, les courageux ont pu s'informer, bavarder et prendre une boisson chaude avant le départ. Deux distances étaient prévues.

Premier départ à 9h30 pour la boucle de 10km et les parapluies sont les compagnons de route.

Une demi-heure plus tard, le temps s'éclaire un peu et une très légère bruine accompagne les adeptes de la boucle de 6km. Mais petit à petit le ciel s'éclaire.

Au retour, après des remerciements, des prises de paroles relatant l'importance de la prévention face à la maladie, évoquant aussi le bien fondé des organisations collectives, un pot convivial était offert par la municipalité.

Les sorties du jeudi

C'est toujours comme ça, on arrive au rendez-vous, on bavarde. Un petit peu d'effervescence ...tranquille. Avant le départ, quelques brèves explications sur les deux parcours proposés et c'est parti. Ci-dessous, une partie des participants devant le parking de la commanderie hospitalière de Roquebrune.

Une week-end rando à Moliets.

Très agréable week-end estival. Hébergés au VVF Le Village Huchet, les 23 participants ont apprécié ces 2 journées de randonnées. Première rando autour de Moliets vers Messanges. Au menu: des chemins dunaires ou forestiers, des chênes verts, des arbousiers, des dunes, l'océan bien sûr ( certains n'hésiteront pas à se mouiller...les mollets), le lac de la Prade sur le retour.

Deuxième journée: découverte du courant d'Huchet. Le chemin côtier qui le longe serpente dans une végétation dunaire en surplomb du cours d'eau. Arrêt à l'observatoire de la Pipe. Tout au long du cheminement, la nature sauvage est présente. Avant d'arriver à la Nasse du Lac de Léon, la lecture de quelques panneaux sur des légendes éveillera l'imaginaire et quelques minutes plus tard, c'est la pause pique-nique près d'une cabane de forestier.

Une semaine de rando en Aveyron.

La découverte géographique et patrimoniale de ce secteur est un régal, une météo propice à la randonnée a bien participé à la réussite de ce séjour. Après une première déambulation/visite de Conques, chacun a rejoint "ses appartements" au camping des Sources à Entraygues.

Le programme de la semaine fut riche en randonnées et visites.

Vignes en terrasse dans la vallée du Lot au village de Fell.

Découverte d'un sécadou, ancien séchoir à châtaignes, au milieu de la forêt, en cours de rando.

Des paysages magnifiques, des cheminement parfois "grimpants" mais arrivés sur les chemins de crêtes, en récompenses des efforts fournis, de belles vues. Ci-dessous, en contre-bas, le Lot.

Randonner c'est aussi l'occasion de profiter d'opportunités. La visite d'un moulin à huile de noix et noisettes n'était pas prévue au programme mais la rencontre avec le propriétaire accueillant a offert un vrai moment d'échanges passionnant.

Il y aurait beaucoup à raconter, à évoquer: le barrage hydroélectrique et sa centrale à Couesques, le village d'Estaing, la rencontre avec l'organiste de l'église d'Entraygues etc...

Les balades à la fraîche de l'été, c'est terminé.

La découverte de petits secteurs du Haut Entre deux Mers, les mercredis soirs de l'été, a connu un franc succès avec un public de fidèles et de marcheurs d'une soirée pour profiter de cette animation gratuite, ouverte à tous.

Saint Hilaire de la Noaille le mercredi 12 juillet.

C'est parti! Beau succès pour cette première balade à la fraîche de la saison 2017: 44 personnes étaient au rendez-vous, un temps propice à la marche et un itinéraire minutieusement concocté par Brigitte et Claude. Un cheminement très campagne avec de magnifiques chemins en forêt et des passages sur des plateaux où l'oeil embrassait de larges panoramas.

Saint Martin de Lerm le mercredi 19 juillet.

Du bourg, très vite les chemins de terre se sont offerts aux pas des randonneurs: chemins creux, allées de vignes et larges chemins dans les bois. Toujours cette interrogation dans ce secteur: ces chênes liège? Pourquoi ici et pas ailleurs? En cours de route, la benjamine de la troupe a distribué des carambars (madeleine de Proust pour certains). Sur le retour, courte halte au moulin à vent, le ciel était beau, la soirée était douce.

Roquebrune le mercredi 26 juillet.

Merci à Dany pour cette balade très nature par les chemins de traverse. Des rencontres animales? Non la grande troupe les aura fait fuir, seuls deux chevaux surpris et stoïques ont suivi du regard les bipèdes que nous sommes. Bien utile la lampe de poche pour le retour en nocturne!

Saint Félix de Foncaude le mercredi 2 août.

A la fraîche, peut -être pas complètement ce mercredi là... Qu'importe, les beaux passages dans les sous-bois ont compensé. Et c'est à découvert, au pied des vignes, quand le soleil décline, que chacun apprécie son pique-nique. Encore une très agréable soirée.

Saint Martin du Puy le mercredi 9 août.

Bonne fréquentation encore ce soir là. Un randonneur s'est invité en cours de balade, il a flairé l'opportunité de se dégourdir les pattes en suivant la troupe bavarde et il n'a pas hésité à profiter d'un bain dans le lavoir de Caumont. Auprès de qui ira-t-il s'ébrouer? Pas grand amateur pour l'accueillir!

Camiran le mercredi 16 août.

Pic de fréquentation! Jeunes et moins jeunes s'approprient les chemins de traverse sous la houlette du jeune Arthur du haut de ses 9 ans et de ses grands parents qui, en locaux, ont trouvé un itinéraire inédit pour la soirée.

Neuffons le mercredi 23 août.

Un circuit très nature a séduit la soixantaine de participants(dont 9 jeunes enfants), une belle conclusion pour cette série d'animations estivales.

2017 L'été en rando

Caumont le jeudi 22 juin.

Fin juin est là, les randos du jeudi marquent une pause pour l'été avant de reprendre le 14 septembre. Traditionnellement la dernière de juin se veut un peu festive et ce fut le cas cette année encore. Un repas convivial dans le sous bois de l'étang de Caumont a conclu la rando: un bon moment d'échanges.

A la sortie du bois, le gué sera - t -il infranchissable? Aucune inquiétude, aucune éclaboussure!

La rando terminée c'est avec plaisir que chacun a trouvé place pour se restaurer.

2017 Le printemps en rando

Mongauzy le dimanche 11 juin.

Randonnée vallonnée de 12km, circuit très nature sur des chemins dédiés à la randonnée et sur des portions privées, belle alternance pour le plaisir de tous. Les passages ombrés ont eu beaucoup de succès...Un cheminement au paysage varié avec de beaux points de vue.

Pause gourmande gérée par le comité des fêtes du village. Pause gourmande généreuse et goûteuse: un vrai régal.

Saint Etienne de Baïgorry les 3 et 4 juin.

Le centre de vacances Oronazia, au Pays Basque est le point de chute. Agréable week-end malgré un dimanche très arrosé!

Sur le chemin de l'Oylarandoy

Au sommet du Munhoa

Itinérance sur le GR654 du 24 au 27 mai

Quatre étapes entre Monségur et Captieux. Organisation du cdrp33 en coopération avec les Randonneurs du Haut Entre deux Mers, Bazadapied, les Randonneurs de la Gouaneyre. Temps estival pour ces quatre jours d'itinérance. Arrivés et accueillis au domaine des Messauts à Blaignac, les participants ont démarré leur itinérance à pied à Monségur. Traversée de la bastide avec les éclairages historiques de Pierre, passage sur le chemin de ronde des remparts puis descente dans la vallée.

A Saint Sulpice de Guilleragues, Anthony attendait la petite troupe à l église pour quelques commentaires et chacun a pu apprécier les peintures murales.

Arrivée à Roquebrune, la halte à la Commanderie hospitalière (havre de faîcheur) a été la bienvenue. Le petit patrimoine bâti n'a pas été oublié lors du cheminement: séchoir à tabac, puits couverts. A la sortie du village quelques mots suffiront pour évoquer un ancien quai à vendanges.

Un tout petit peu de fraîcheur avec des passages dans les bois à l'approche de Saint Hilaire de la Noaille avant de retrouver le vignoble.

La Réole est en vue, derniers efforts pour bien sillonner la ville et s'appesantir un peu sur quelques lieux historiques incontournables. Le rafraîchissement prévu au cloître des Bénédictins est le bienvenu.

Deuxième journée, au départ de La Réole en direction d'Auros. Le franchissement de la Garonne offre une belle vue sur la cité.

Les cultures maraîchères, les plantations d'osier et de kiwis, les digues animent les conversations. Didier évoque l'importance des digues, la surveillances des portes lors des menaces de crues, les bâtards d'eau etc.

Avant de se hisser sur le plateau de Castets et Castillon, la traversée du canal de Garonne est le passage obligé.

Pondaurat, Elisabeth et Yves présentent une partie du patrimoine du village: le vieux pont sur la Bassanne, le moulin du couvent, le couvent des Antonins et l'église Saint Antoine. Agréable moment qui sera suivi du pique-nique dans un pré ( aimablement prêté par le propriétaire) en bordure de rivière.

Avec la chaleur, la reprise demande quelque effort dans la vallée de la Bassanne mais.... Savignac n'est plus très loin. Halte à léglise, les sulptures extérieures du chevet retiennent l'attention.

Moment convivial sous les ombrages à Auros, fin de l'étape. Les participants à l'Itinérance rejoignent en voiture leur deuxième gîte à Beaulac Bernos, les Randonneurs du Haut Entre deux Mers passent le relais. Deux bonnes journées animées en perspectives avec Bazadapied et les Randonneurs de la Gouaneyre: nouveau paysage, nouvelles rencontres.

Le Puch, commune de Sauveterre de Guyenne, le dimanche 21 mai.

Après un départ de la petite église romane de Le Puch magnifiquement restaurée, une grande partie de l'itinéraire de 20km était ficelé en utilisant des portions de boucles locales du secteur de Blasimon. Après un arrêt cerises ravigotant, l'arrivée sur le domaine départemental du lac de Blasimon fut une formalité.

De beaux chemins dans les bois nous mènent à la commanderie hospitalière de Sallebruneau où nous rencontrons une bénévole oeuvrant dans le jardin médiéval.

Ligueux et Monestier le dimanche 14 mai.

Une randonnée en 2 boucles pour ce dimanche de rando. Une petite troupe de randonneurs mais beaucoup de fleurs à regarder, observer et photographier: des orchidées bien sûr de plusieurs sortes(ci-dessous la plathantère) mais pas que...

Pellegrue, le dimanche 7 mai.

Après un pique-nique partagé dans un cadre buccolique, le retour vers Pellegrue s'effectue tranquillement en partie sur le GR654.

C

Toujours une très bonne fréquentation pour ces jeudis de randos. Ici les treize participants à la moyenne rando dans le bois après le hameau de Roché . Plus loin, ce groupe croisera celui des trente randonneurs plus sportifs ou plus aguerris. A chacun son rythme.

Monségur, le lundi 1er mai.

Traditionnellement pour le 1er mai, l'association s'associe à Vélo Loisirs Monségur en proposant un parcours pédestre lors de sa manifestation de randonnées cyclistes (VTT et vélo de route) et étendre ainsi l'offre sportive. Un succès cette année encore pour cette boucle de 11,6km au départ de la halle et s'étirant vers l'est pour rallier Cours de Monségur.

Sigalens, le dimanche 30 avril.

Dix-huit kilomètres pour apprécier le secteur vallonné de Sigalens et Grignols. Itinéraire agréablement varié: alternance de passages boisés aux nombreuses essences sur de superbes chemins et chemins de crêtes au panorama ciselé par des nuances de vert printanier. Entre les deux, le Lisos et ses petits affluents font la liaison. Quelques orchis purperea ici ou là attirent le regard. C'est aussi la rencontre avec un patrimoine riche de ses chapelles ou petite églises, héritage d'anciennes paroisses (Campin, Campot, Monclaris). Varié aussi fut le temps: clair et beau le matin, gris, pluvieux et venteux l'après midi.

Ci-dessus, l'église Saint Martin de Monclaris avec ses 2 clochers a connu d'importants travaux de restauration, de consolidation; perchée, elle vaut bien un petit détour.

Pardaillan, le dimanche 23 avril.

Petite incursion en Lot et Garonne, dans le Duraquois, pour une randonnée d'après midi. Un bel itinéraire très nature, nature sauvage et nature façonnée par les travaux agricoles. Belle alternance de forêts et de champs cultivés.

Uzeste, le dimanche 9 avril.

Belle randonnée de 22km dans la forêt, à côtoyer le Ciron et quelques petits affluents, à découvrir aussi des éléments patrimoniaux : château en ruine de La Trave, maison forte de la Fue, nombreux moulins....

Dans la forêt, cohabitation entre randonneurs et Vttétistes au milieu des ajoncs.

Pique-nique pris en bordure du Ciron, sur le beau site du moulin de Casseriau, les randonneurs reprennent leur cheminement.

Une halte fraîcheur, un petit coin de verdure, une source: un petit plaisir pour tous.

Escapade en Haut Entre deux Mers, le 2 avril 2017.

Pour la deuxième édition, 303 randonneurs ont pris le départ à Saint Martin du Puy (5km de Sauveterre de Guyenne) sur l'un des trois circuits proposés: 11,5km- 20km et 29km. Plan guide en main (conçu pour l'occasion), chacun a enchaîné des portions de boucles locales, des chemins ruraux, des voies communales et quelques passages sur des propriétés privées. Les villages traversés de Castelmoron d'Albret, Coutures et Landerrouet ont complété le côté sauvage et nature des circuits par des notes patrimoniales. Quelques égarements de ci de là (des bénévoles de l'association veillant à quelques "re-aiguillages") mais dans l'ensemble la journée a satisfait les participants découvrant pour certains cette nouvelle formule.

Concertation avant le départ, ultime repérage: "oui, c'est bon, on a la bonne carte, on est dans le bon sens. C'est parti."

Ici à la sortie des bois de La Sainte Emilionne, sur la commune de Rimons, les randonneurs, bon pied bon oeil, ont déjà bien avancé.

Halte au deuxième point boissons de la journée; ambiance tranquille et conviviale garantie.

Saint Ferme le jeudi 30 mars

C'était presque l'été...temps clair et soleil! Aussi beaucoup de monde. Une aubaine trois randos étaient au programme. La classique avec 30 participants; la rando à un rythme et un kilomètrage plus légers convenant à 25 licenciés et un autre groupe de 7 personnes marchait topo guide en main pour ... s'essayer, se confronter à l' exercice

Orchidées, cardamines des prés et buissons fleuris venaient de retenir l'attention avant de poursuivre sur une petite route.

Allons, en Lot et Garonne, le dimanche 26 mars

Le temps était de la partie, cheminement sur un très beau circuit de la forêt des Landes et soudain, sortie de nulle part, la magnifique chapelle de Ste Claire de Gouts majestueusement et mystérieusement dressée dans ce cadre sauvage . Seul bémol ce dimanche, le nombre de participants ...

2017 L'hiver en rando

Bordeaux, le dimanche 19 mars

Déplacement en voiture jusqu'au parc relais de Stalingrad; de là quelques pas pour prendre le Bat Cub et nous voilà sur la Garonne. Un peu de recul pour apprécier les berges du fleuve, d'un côté les façades XVIIIème et de l'autre les côteaux. Au bas Lormont commence alors la rando "Les Balcons de Garonne" à Lormont et Cenon.

Le bateau glisse sur le fleuve et s'avance sous le pont Chaban Delmas.

Le Belem aperçu, les bateaux de croisière dépassés, d'autres bateaux croisés, la Cité du vin est presque frôlée avant de faire la traversée.

De l'église Saint Michel, le balisage de la Boucle Verte de Bordeaux Métropole mène nos pas au Parc de l'Ermitage. Le panorama enveloppe le fleuve et chacun cherche à repérer ceci ou cela à l'arrière plan.

Des panneaux évoquent le site industiel du lieu, la descente vers le lac se fait par un cheminement sur sol rocheux et escaliers métalliques.

La rando se poursuit et c'est maintenant au Parc Palmer qu'une "structure naturelle" intrigue.

Marmande, le dimanche 12 mars

Depuis 17 ans, une journée rando commune avec les randonneurs de l'ASPTT Marmande est d'actualité en fin d'hiver. Un agréable échange dans la convivialité s'installe tout naturellement. En matinée, le cheminement traverse le parc de la Fihole et s'approche de la Garonne et du Trec, glissades garanties mais équilibre assuré.

C'est avec plaisir que le pique-nique est pris ...au chaud. Et traditionnellement les Marmandais découpent l'énorme miche que chacun dégustera.

L'après midi, c'est l'option randonnée et patrimoine. Un parcours dans Marmande sur le thème des établissements religieux au cours des âges est au programme et la guide a su captiver les marcheurs.

Baigneaux, le dimanche 5 mars

Un premier dimanche de mars couvert et plutôt venté pour cette rando d'après midi. Qu'importe, le passage au lavoir retient l'attention avant de s'engager dans la campagne. Il en est de même à l'approche de la motte féodale de Maucourt, monticule toujours un peu surprenant qui interroge.

Saint Martin du Puy, le dimanche 26 février

Des licenciés de l'association en repérage, carte en main, à la sortie du bois de Jandet sur la commune de Neuffons afin de valider l'un des cheminements pour "Escapade en Haut Entre-deux-Mers" le 2 avril prochain.

Casteljaloux, le dimanche 19 février

Bâtiments ruraux à l'abandon sur un airial.

Traversée d'un des nombreux ruisseaux de cet agréable circuit.

Sainte Colombe de Duras, le jeudi 16 février

Une quarantaine d'adeptes de la randonnée répartie sur deux itinéraires à travers la campagne, un pied en Lot et Garonne, un pied en Gironde ont profité d'un bel après midi ensoleillé. Des parcours un peu sportifs avec de beaux passages en forêts et de beaux points de vue.

Un peu d'exotisme sur les hauteurs de Sainte Colombe: des figuiers de Barbarie intriguent.

Verdelais, le dimanche 12 février

Un itinéraire inédit de 19 km avec dénivelé, de côteaux en vallons, de vignobles en petits bosquets, ce fut une agréable journée.

Le vime, un rayon de soleil au milieu des vignes en tenue hivernale. Un clin d'oeil patrimonial aussi, qui se souviendra d'ici quelques années de sa grande utilité pour "plier les astes"?

Passage à Sainte Croix du Mont: un panorama magnifique sur la vallée de la Garonne et au-delà. Et les huîtres fossilisées fascinent toujours autant le promeneur.

Capian, le dimanche 29 janvier

Une après midi de rando ensoleillée sur de très beaux chemins en sous-bois.

Le passage à gué du ruisseau le Bouchon fut une formalité.

Bourdelles, le dimanche 22 janvier

La plaine de la Garonne accueille les randonneurs sous un timide soleil hivernal qui a eu raison de la gelée, aussi la boue a généreusement collé aux chaussures. Pas de dénivelé bien sûr, un cheminement sur digue, en bord de Garonne, sur des chemins en bordure de terres labourées, le long du Médier.

Les séchoirs à tabac, vestiges d'une activité passée se dressent ici et là rappelant à chacun l'importance de cette culture.

Après une halte en bordure d'un lac de gravières, les randonneurs poursuivent leur chemin en direction d'une belle ferme juchée sur sa butte, zone inondable oblige.

Mesterrieux, Lugasson et Dieulivol ont été les premiers lieux de rendez-vous de ce début d'année.

Petit clin d'oeil à une cabane de vigne, à Lugasson, le dimanche 5 janvier.

Dieulivol, le jeudi 12 janvier .

Les marcheurs font une courte pause; dommage le temps brumeux a voilé le paysage.