Les Randonneurs
du Haut Entre-deux-Mers

Adhésion 2019

Les documents seront prêts fin septembre et pourront être téléchargés. Pour info les documents 2018 sont en fin de page.

Les randonnées de juin à mi octobre 2018

Le calendrier des sorties du dimanche et du jeudi peut être téléchargé.

Télécharger ici

Les balades à la fraîche de l'été

Un peu de temps de libre en soirée? Une envie de partager un bout de chemin en compagnie? Ces balades à la fraîche sont pour vous. L'association propose plusieurs rendez-vous des mercredis soirs de l'été pour découvrir, en toute simplicité, des petits coins du Haut Entre-deux-Mers. Sont proposées des boucles de 8 à 10 km, il suffit de bien se chausser, d'amener une lampe de poche (surtout au mois d'août) et son pique-nique qui sera pris en chemin. Les rendez-vous sont à 19h. Ci-joint vous pourrez télécharger le calendrier.

Télécharger ici

Les balades à la fraîche, c'est parti.

Landerrouet sur Ségur le mercredi 18 juillet

Après un vif succès le 11 juillet à St Michel de Lapujade avec une cheminement très boisé, la balade de Landerrouet a accueilli 29 marcheurs en soirée pour un itinéraire sur le plateau direction Neuffons: du vignoble, des champs de tournesols et le bois de Jandet pour un peu de fraîcheur.

Rimons le mercredi 8 août

Les mercredis de l'été s'égrènent, les balades s'enchaînent sur les chemins de traverses avec un public toujours conquis. Après Casseuil et son parcours un peu sportif, est venu Roquebrune avec un bel itinéraire, un peu rafraîchissant au niveau des cascades. Les longs passages dans les bois de Rimons n'ont pas estompé totalement la sensation de chaleur mais la pause pique-nique a ragaillardi les marcheurs.

L'été en rando

Caumont, le jeudi 28 juin.

Fin juin est là et les randos du jeudi s'arrêtent (elles reprendront le 20 septembre), aussi pour clore la saison, traditionnellement une journée un peu festive est mise en place. Pour la deuxième année consécutive, Caumont est le point de ralliement: il est aisé d'y préparer une randonnée agréable, pas trop longue pour une matinée et les sous bois de l'étang font office d'une très agréable salle à manger pour se restaurer et bavarder. Plus d'une soixantaine de licenciés a apprécié ce moment chaleureux.

Lège, le dimanche 24 juin.

C'est le soleil, un petit air d'été pour ce déplacement à la découverte de la réserve naturelle des Prés salés de Lège, réserve naturelle de 200 ha, créée en 1983. Pour y accéder la rando débute par un cheminement le long du canal des étangs (reliant au Bassin d'Arcachon lac de Lacanau et de Carcans Hourtin plus au nord). Les essences d'arbres ou arbustes y sont nombreuses, les passages ombragés sont appréciés.

Après un pique-nique convivial largement pourvu en surprises gustatives, reprise de l'activité pédestre tranquillement sur 6 km et retrouvaille avec le canal. Certains se rafraîchissent un peu, vérifient la température de l'eau et sa limpidité (les sables ferrugineux apportent cette note ocre), hésitent à se déchausser. D'autres plus poètes s'intéressent aux papillons et offrent à tous cette superbe photo.

Des nouvelles du Cantal

Lundi 18 juin, message reçu du groupe des RHEM parti rejoindre nos amis randonneurs de la Sologne pour une semaine de découvertes, d'échanges et de randos dans le Cantal, au Grand Lioran. Tout va bien. Bonne ambiance. Randonnée sympathique avec deux guides très agréables et très professionnels. Temps mitigé et frais mais...pas de pluie!

Mardi 19 juin, le beau temps s'installe, destination le Puy Mary, la Brèche de Roland.

Mercredi 20 juin, en matinée, par une météo magnifique, rando sur les crêtes du Plomb du Cantal (1885 m). L'après midi, quartier libre, les gambettes se reposent un peu.

Marcher dans le Cantal, c'est s'approprier de beaux paysages mais aussi, en cette toute fin de printemps, c'est avoir un oeil vagabond sur la flore. Les myrtilliers fleurissent et les gentianes s'épanouissent.

Jeudi 21 juin, le moral est toujours au beau fixe. Randonnée vers le col du Prat de Bouc avec découvertes de plusieurs cascades.

Et petit plus dans cette journée: découverte et observation de chamois et mouflons.

Vendredi 22 juin, dernier jour de rando dans un paysage très verdoyant pour l'ascension du Téton de Vénus.

Passage près d'un buron (ancienne bergerie)avec l'ancienne cave à fromage, transformé en refuge.

Excellente semaine. Samedi, retour en Gironde, changement de paysages.

Le printemps en rando

Saint Hilaire du Bois, le dimanche 17 juin.

Longue randonnée d'après midi. Très vite une première bonne surprise, le balisage du GR6 est bien en place et il a fallu jouer à "saute barrière". Parfait, tout le monde a passé le test avec succès. L'animatrice du jour a courageusement éprouvé la solidité et la stabilité de l'installation: c'est du solide!

L'itinéraire s'est rapidement enfoncé dans la forêt; quelques inquiétudes pour un gué et quelques zones un peu aquatiques mais rien de bien grave. De beaux chemins ont permis d'avancer sur les communes de Saint Martin de Lerm et Saint Martin du Puy.

La deuxième surprise: était ce une rando à thème? A quatre moments dans l'après midi, des rencontres. Peu d'échanges verbaux mais tout de même des êtres attachants.

Saint Vivien de Monségur, le jeudi 14 juin.

C'est un village très fleuri qui accueille les marcheurs. Les deux groupes se constituent: les plus aguerris parcourront une boucle de 13km et iront jusqu'à Sainte Gemme et ceux qui préfèrent un parcours plus réduit, à allure plus tranquille apprécieront les 8,5km sur des chemins ombragés ou des petites routes. Le temps est clair, de belles vues sur la campagne vallonnée sont remarquées. Remarqués aussi des jardins soignés, un lavoir, des nichoirs colorés et un arbre insolite pour le secteur, un séquoia.

Maurens, le dimanche 10 juin.

Magnifique randonnée en ligne, au départ de Maurens (au nord de Bergerac) pour rejoindre Villamblard sur le tracé du GR 361, ancien tracé du GR 654. Le parcours très campagne utilise essentiellement des chemins qui permettent d'apprécier de beaux points vue, des bâtiments de fermes anciennes, d'agréables hameaux mais aussi quelques belles demeures parfois imposantes à flanc de coteaux.

Un moment très apprécié, le passage au manoir de Leygonie: une superbe bâtisse dans un parc harmonieusement fleuri et ombragé.

Pique-nique à Montagnac la Crempse, la rando se poursuit dans la petite vallée de la Crempse, le chemin s'humidifie quelque peu, un moulin est prétexte à une courte halte.Plus loin, "un itinéraire bis" improvisé évitera une portion boueuse.

Villamblard et le château de Barrière ponctuent notre périple pédestre de fort agréable façon. La visite libre du château est d'un grand intérêt et les imposants travaux de restauration pour sauvegarder l'existant permettent d'imaginer sa vie antérieure.

Saint Ferme, le samedi 2 juin.

"Ouverture de la fête à Léo" sous le soleil. Un succès! Cent dix personnes étaient au rendez-vous pour cette première journée qui lançait la 17e édition de cette manifestationcentrée sur le patrimoine et les paysages, au rythme de la marche, avec souvent, une touche musicale.

Au départ de la randonnée de 12 km, un peu d'histoire sur l'abbaye, sur sa fondation, sur son influence.

Passage dans le bourg ancien et direction le moulin à vent de Jean Vaillant. Les moulins, leur fonctionnement et leur importance dans la vie rurale.

Cheminement sur une petite route communale vers le vallon de la Gageante, qui a donné son nom à un château. Petite halte pour un regard sur l'édifice et s'imprégner un peu de son histoire.

Reprendre la marche, longer la Gageante, et se hisser sur le coteau à travers prairies et vignes. Le lieu-dit Bel air offre un beau panorama en direction de la bastide de Monségur. Un cheminement de crêtes avec quelques orchidées de ci de là, conduit la troupe aux portes de Gachon, lieu du pique-nique sous les ombrages. Un stand de la cave coopérative des "Vignerons Réunis de Monségur" est installé; un coopérateur propose des vins, informe et fait déguster pour le plaisir de tous.

Explications données sur le site, il faut songer à rejoindre Saint Ferme et son abbaye.

Le programme se poursuit dans et autour de l'abbaye. Visite de l'abbatiale, description in situ, projection d'images du décor sculpté, des chapiteaux remarquables. Dans une salle, présentation de l'exposition (ouverte jusqu'au 16 juin), du dépliant "St Ferme /Léo Drouyn" et de la suite du programme estival.

C'est en compagnie du groupe musical "Grit de Prat" sur le parvis devant l'abbaye et un peu plus tard dans le foyer municipal au moment du repas que s'achève cette journée riche en rencontres.

Balizac, le dimanche 27 mai

C'est la lande girondine qui est le terrain de découverte ce dimanche. Le ruisseau Blanc passé, un étang se découvre.

A St Léger de Balson, petite halte à l'église pour découvrir son architecture et les peintures murales de ses voûtes. Plus loin ce sont les vestiges du château de Castelnaud de Cernès qui retiennent l'attention. Bâti dans une boucle de la Hure,au milieu de la lande, la forteresse, possession des Albret, avait trois enceintes concentriques.

Dans l'après midi, le passage en zone humide dans la vallée de la Hure était attendu. Auparavant, petit pont et passerelle permettent d'éviter des gués submergés par les eaux, une bambouseraie apporte une note exotique. Des coupes d'aulnes en bord de rivière dévient notre chemin mais les osmondes royales, les touffes de molinie, les libellules, la transparence de l'eau effacent bien vite ce désagrément.

Week-end de la Pentecôte en rando les 19, 20 et 21 mai

Trois jours de rando sous le soleil à la découverte de la pointe Médoc avec un hébergement sur Soulac. Marais, vignoble, bord de mer, bord d' estuaire et forêt: quelques paysages à s'approprier.

Premier jour: Saint Yzans de Médoc. Départ du petit port d'estuaire de Lamena pour une boucle de 15km. Longer l'estuaire de la Gironde pour rejoindre Saint Christoly, un autre petit port très agréable, en passant par l'emplacement du château de Castillon, est la première étape.

Après le pique-nique à Saint Christoly, le cheminement se poursuit dans le vignoble, avec un passage au château Sigognac, avant de rejoindre le village de St Yzans. Les derniers kilomètres permettent d'accéder au château Loudenne, vaste domaine et belle chartreuse. L'estuaire est alors à deux pas.

Deuxième jour: De Soulac au Verdon, plage et passage en forêt pour l'aller; un peu d'histoire aussi sur les ouvrages de lutte contre l'érosion au niveau des "Cantines" et sur les blokhaus qui jalonnent le rivage et les dunes.

Retour par le GR8 qui serpente en forêt et offre par endroits quelques minutes de grimpettes. L'arrivée au dessus des Arros sur les dunes offrira un beau panorama sur l'océan et les plages à marée basse.

Troisième jour: Promenade urbaine en matinée, à la découverte de quelques villas soulacaises parmi les 500 dénombrées de style néocolonial, de différentes couleurs dans un ensemble urbain qui est le coeur même du village ancien.

Talais sera le point de départ de la dernière randonnée. Entre mattes, réseau hydraulique, digue d'estuaire, tout une vie s'articule dans un espace aménagé par l'homme au XVème siècle pour assainir les terres alluviales du bord de Gironde. Le petit port et ses cabanes d'ostréiculteurs à dominante touristique actuellement égaient le paysage de ses couleurs vives. C'est tout près de la Gironde, à l'heure du pique-nique que la dégustation d'huîtres améliorera le repas tiré du sac.

Jugazan, le dimanche 6 mai.

Ce sont 21 km qui permettent d' apprécier ce secteur vallonné de l'Entre-deux-Mers, riche en témoignage architectural du temps passé, riche en végétation sauvage diversifiée, riche de ses terres agricoles où le vignoble habille les plateaux. Parti de la mairie Jugazan, le circuit s'appuie sur des portions d'itinéraires balisés (soit de boucles locales, soit d'itinéraire plus long tel que celui des châteaux et abbayes) et prend un peu de liberté pour rejoindre Rauzan, Bellefond puis retrouver Jugazan et son église aux chapiteaux romans remarquables.

Après le passage en bordure du camping à Rauzan, montée sportive pour arriver au lavoir et à la source, le chemin alors se poursuit entre les petits murs de pierre et amène au sympathique hameau de Blabot. Plus loin, se dégage une belle vue sur le château. Pique-nique au pied du château.

L'après midi, deux surprises pour aiguiser l'intérêt: l'étonnante petite cabane à lire qui invite à la découverte ou à la rêverie et quelques centaines de mètres plus loin l'allée couverte de Curton. Deux lieux qui incitent à la pause.

Bellefond est bientôt là. Du lavoir, beau paysage sur la vallée de l'Engranne puis la petite troupe se hisse pour accéder au mur d'enceinte de l'église Ste Eutrope, ancien prieuré. A quelques encablures, la grimpette assez sévère dans les bois permettra de revenir sur Jugazan en faisant une dernière halte sous le porche de l'église.

Monségur, le mardi 1er mai.

C'est de tradition à Monségur, le 1er mai, les Randonneurs du Haut Entre-deux-Mers préparent une boucle pédestre en matinée dans le cadre de la journée multi randos de Vélo Loisirs Monségurais. VTTétistes, cyclistes sur route et marcheurs à pied sont au rendez-vous. Un jour sans pluie, une température clémente, des fleurs sauvages épanouies un peu partout, des marcheurs de bonne humeur, un point ravitaillement chez un viticulteur pruniculteur, un parcours vallonné: le cocktail d'une bonne matinée sportive.

Saint Quentin de Baron, le dimanche 22 avril.

Deux boucles de randonnée avec une pause pique nique ... à l'ombre. Belle journée ensoleillée pour parcourir la campagne joliment fleurie et découvrir ce secteur de Gironde où l'assise calcaire est souvent bien présente. Très vite le château de Bisqueytan se dévoile, attire le regard et interroge; c'est un beau site.

La petite boucle de Moulin Neuf, offre aussi de bonnes surprises: le site tout d'abord, l'imposant moulin fortifié (sûrement l'oeuvre des moines de La Sauve Majeure), la traversée du ruisseau Le Peyrat, zone aquatique ce jour. Il y a les audacieux qui, en équilibre sur des pierres traversent le ruisseau. Et puis, les plus bucoliques longent sur quelques mètres la petite vallée et rejoignent l'autre rive grâce à un arbre judicieusement couché. Tout le monde se retrouve pieds secs sur le chemin, l'aventure continue.

Escapade en Haut Entre-deux-Mers, à Saint Brice, le 8 avril 2018

Beau succès pour cette manifestation avec 403 inscrits!

Une météo mitigée mais des randonneurs ravis de cette formule où chacun reçoit un plan guide pour avancer dans son parcours.

Les quelques repères sur le terrain rassurent, la veille active mise en place par les bénévoles de l'association serait presque superflue mais contribue à la convivialité d'une randonnée originale.

En effet, lieu de départ et parcours changent chaque année et ces innovations annuelles apportent le plaisir de la découverte à des randonneurs habitués mais aussi à de nouveaux participants.

L'hiver en rando

Cazaugitat, le jeudi 22 mars.

Le soleil est au rendez-vous, les marcheurs nombreux aussi. Le vent des derniers jours a eu pas mal d'efficacité pour sécher un peu le terrain et c'est très bien. Des petites routes et des chemins de terre ont permis à la randonnée la plus courte de passer au hameau de Chaudeborde, au bois de la Pointe, à l'incontournable butte de Launay. Et dans l'imaginaire de chacun, on pense aux jonquilles dans les vignes en cette saison. Du jaune, oui, mais celui des colzas qui éclairent le vignoble, quelques jonquilles aussi, ici ou là, et même des tulipes sauvages. Mais au parking, derrière la salle des fêtes ce sont les anémones rouges qui s'étalent abondamment.

Landiras, le dimanche 18 mars.

Une randonnée qui mêle activité sportive et gustative ne peut que satisfaire. Une journée en trois temps au départ du domaine viticole du château de Leyre, au quartier d'Artigues: en matinée, une boucle de 8km dans le vignoble jusqu'aux portes de Budos, une pause pique-nique à la propriété et une boucle de 7km côté forêt.

Au chaud et au sec, une dégustation apéritive appréciée des vins de Chantal Broca, qui passionnée, parle de son travail. Deux soupes préparées et tenues au chaud ont précédé le pique-nique apporté par chacun. Et puis, financiers, cannelés, gâteaux aux amandes et flan au pruneaux sont la touche finale de cette pause. Un régal!

Après les vignes, la forêt; un petit ruisseau et de l'eau qui court partout, une touffe de fleurs jaunes: la populage des marais? Peut-être bien.

Saint Astier de Duras, le dimanche 11 mars.

Bonne journée de rando au départ du village, au programme le circuit officiel établi par le Cdrp47 et reconnu par les animateurs du jour. C'est un bel itinéraire qui permet d'appréhender ce secteur du Lot et Garonne où alternent vignoble, vergers de pruniers, croupes vallonnées aux labours faits, grands espaces boisés aux larges chemins: de quoi arpenter en toute liberté les 19km. Et dans ces grands espaces, les premières fleurs annonciatrices du printemps pointaient leur nez: les ficaires au jaune brillant, les pulmonaires bi colores (rose et violet), les scilles bleutées et même quelques fritillaires pintades. Quelques photos ci-dessous. Mais ce qu'elles ne montrent pas ce sont les onomatopées qui s'égrenaient au fil de nos pas sur des portions de chemins tant soit peu aquatiques.

Bien organisée cette sortie! Sur le chemin, même des chaussures de rechange!

Saint Martin du Puy, le jeudi 8 mars.

Magnifique journée aux airs de printemps tout au long des 13 km. Partis de la salle des fêtes, les randonneurs ont rallié Saint Léger de Vignague, ont passé Caumont et gagné les hauteurs de Castelmoron d'Albret avant de rejoindre le point de départ.

La Réole, le dimanche 4 mars.

Ce dimanche là, nous accueillons nos amis randonneurs de l'ASPTT Marmande. Depuis 18 ans, une fois l'an, nous nous rencontrons. Rendez-vous sur les quais et cap au sud pour une randonnée matinale de 10 km; les parapluies sont nos compagnons de route. Le pont franchi, les digues nous accueillent, c'est parfait pour éviter la boue et prendre un peu de hauteur.

Après la base nautique de Fontet, les randonneurs assurent, le bateau, c'est plus problématique.

Au fil de la matinée, les nuages s'estompent et pour le retour sur La Réole, après le passage dans un rué secret du Rouergue, les nuages ont disparu. La pause pique-nique, au chaud et au sec, est un agréable moment de convivialité. Le partage du pain, spécialement amené du Lot et Garonne, est une tradition.

Après le dessert copieux et varié, sous le soleil, une balade urbaine commentée est au programme. Merci Pierre. Ci-dessous une des nombreuses haltes: le château des Quat'sos.

Castelnau sur Gupie, le dimanche 25 février.

Point de départ, la halle; au programme 14,5km, la rando démarre tôt dans l'après midi avec le soleil. Un circuit en boucle, vallonné, avec de beaux points de vue, de larges chemins avec quelques beaux passages.

Bordeaux, le dimanche 18 février.

Ambiance hivernale, grisaille et humidité insistante pour cette déambulation urbaine sur le thème du temps, à la recherche des horloges. Seuls les propos détaillés de Patrick apporteront un peu de lumière et de chaleur intellectuelle.

L'horloge de la Grosse Cloche attire l'attention avec sa particularité.à suivre

En fin de parcours, point d'orgue à la gare Saint Jean dans le hall, sous la magnifique verrière et en terrasse! Un petit quiz sur les dimensions des deux horloges qui ont profité des travaux de la verrière en 2014 pour être aussi toilettées. Elles ont été équipées d'un nouveau mécanisme électronique et d'un récepteur qui capte toutes les minutes une information transmise par un émetteur situé à Allouis dans le Cher.

Sainte Florence, le dimanche 11 février.

Au départ de la charmante petite église romane du XIIème, le chemin se hisse sur le coteau pour cheminer sur le plateau, en bordure d'aplombs significatifs dominant la vallée de la Dordogne. C'est le domaine de la chasse à la palombes si l'on considère le nombre importants de cabanes juchées sur des pylônes.

La rando se poursuit en direction de Saint Pey de Castet (avec de belles vues sur son église) et du moulin de Tuscat. Avant la descente dans la vallée de la Gamage, le secteur de Pourjac offre au regard de belles demeures.

Avant l'arrivée, dans la vallée se dresse la maison forte de Villepreux.

Neuffons, le jeudi 8 février.

Au rendez-vous, nombre marcheurs sont là, bien emmitouflés, mais en cours de rando chacun remarque que finalement il ne fait pas froid, temps idéal pour une sortie un peu sportive. En grande partie sur la commune de Neuffons, les 12 km ont emprunté aussi quelques passages dans Coutures et Rimons. Une randonnée aux paysages variés. La deuxième rando, au kilométrage plus réduit profite ce jour là de chemins gravés ou petites routes pour le plaisir de tous. Un jeudi sans boue? Une aubaine!

Baleyssagues, le dimanche 4 février.

Petite échappée tranquille cette après midi là aux portes du Duraquois pour une sympathique randonnée éminemment rurale avec une alternance de coteaux et vallons habillés de prairies, vergers de pruniers, petits vignobles et champs labourés.

Marcher en Lot et Garonne c'est aussi bien souvent découvrir un bâti un peu différent de notre secteur, le mélange de pierres et briquettes donnent au patrimoine rural une spécificité aux fermes, aux pigeonniers etc.

Néac, le dimanche 28 janvier.

Rando brouillard ce jour là. Dommage pour les points de vue, les belles demeures, leschâteaux et les 11 clochers qu'on aurait pu apercevoir en haut de Saint Georges. Alors le regard s'attarde sur les gouttelettes d'eau en équilibre sur les fils des vignobles. C'est une ambiance le brouillard en vallée de Bardanne et il alimente aussi les conversations... " se lèvera, se lèvera pas etc"

Après le pique-nique au château Bel Air Saint Georges,(belle terrasse, bon accueil) une famille de randonneurs pressés aperçue à quelques encablures a laissé ses traces.

Le château Siaurac et son parc sont la dernière étape avant le retour à l'église Néac, point de départ.

Sauveterre de Guyenne, le dimanche 21 janvier.

De la place centrale, direction l'ouest et la porte Saubotte et là, petite surprise prévue par les animateurs du jour: monter les escaliers, découvrir les deux salles de garde et se hisser tout en haut. Bien peu avaient eu l'occasion et le plaisir de découvrir le panorama.

La suite aura été nettement moins urbaine, les yeux n'étaient plus rivés sur les toits. Tête baissée, les yeux appréciaient la meilleure trajectoire pour passer sans glisser entre les petits rus qui galopaient d'ici de là. Parfois, tout de même, il a fallu se rendre à l'évidence: passer sera difficile! Mais qu'importe il y a toujours un plan B.

Belle randonnée par temps humide mais sans véritable pluie; la petite bruine légère accentuait les couleurs brunes des feuilles de chênes, les gris des troncs, et l'eau des fossés glougloutait. Et pour finir, petit goûter au sec, bref une bonne après midi au grand air.

L'assemblée générale de l'association, le dimanche 14 janvier.

C'est le village de Bassanne, en vallée de Garonne, qui a accueilli l'assemblée générale. Un moment pour retracer les moments forts de l'année, les randos hebdomadaires classiques le dimanche et le jeudi, les randos ouvertes à tous ("les balades à la fraîche" de l'été, "Escapade en Haut Entre-deux-Mers"), les randos en partenariat avec d'autres associations, les sorties de plusieurs jours et... et....Un moment pour évoquer de nouvelles initiatives, un moment pour se restaurer et poursuivre les discussions.

Monségur, le jeudi 11 janvier.

Au programme: des petites routes dans la plaine du Drot, quelques montées pour se hisser sur le plateau à hauteur de Cours de Monségur, un petit peu de gadoue tout de même le long de la Cigogne et retour au point de départ en profitant de la promenade des remparts. Ainsi 12,5km ont été bouclés pour la plus longue boucle.

Mauriac, le dimanche 7 janvier.

Premier dimanche de rando de l'année et une agréable après midi au départ de ce petit village: alternance de chemins de vignes, de forêts et quelques belles demeures.

Les sorties du jeudi

C'est toujours comme ça, on arrive au rendez-vous, on bavarde. Un petit peu d'effervescence ...tranquille. Avant le départ, quelques brèves explications sur les deux parcours proposés et c'est parti. Ci-dessous, une partie des participants devant le parking de la commanderie hospitalière de Roquebrune.

Adhésion 2018

Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé.

Télécharger ici